FIABE ITALIANE

La première production d'Arte Libera est la représentation des Fiabe Italiane d'Italo Calvino, dont les droits d'auteur ont été concédés gratuitement par la Wylie Agency de New York. Avec la complicité du Théâtre de l'Ephémère, ce spectacle invitera les enfants et leurs parents à voyager à travers des fables ancestrales retranscrites par l'auteur et mise en scène de manière originale par Elena Vuille-Mondada (fondatrice du Théâtre de l'Ephémère) ainsi que par Yvan Vitali et Vincent Robert (créateur de l'animation virtuelle). L'interprétation est assuré par Marco Calamandrei(pour plus d'infos www.comedien.ch), la musique est signée par Christian Schnyder et Vincent Raboud est à la régie.

Mise en scène :  Elena Vuille-Mondada
Jeu :  Marco Calamandrei
Dessins virtuels :  Yvan Vitali, Vincent Robert
Musique :  Christian Schnyder
Régie :  Vincent Raboud & Baptiste Coutaz(Loc Light)
Public visé :  Enfants de 6 à 12 enfants
Durée :  Environ 45 minutes
Particularité :  Le spectacle sera en italien; une traduction en français sera proposée à l'entrée afin de permettre aux enfants non-italophones de pouvoir aisément suivre le déroulement du spectacle.
Contenu :  Cinq contes choisis parmi les 200 retranscrits par Calvino.

Les contes ...

Les contes sont interprétés par un comédien qui se transformera en magicien capable de faire apparaître les paysages, les personnages et les objets évoqués par le conte.

Des images virtuelles projetées sur un écran viendront soutenir le jeu de l'acteur en présentant des décors fantastiques et en faisant apparaître comme par magie les objets, les animaux et les personnages.

Premier conte - Giovanni senza paura (Jeannot qui n'a pas froid aux yeux)

Dans ce premier conte, le jeune héros, confronté au surnaturel, reste d'un calme inébranlable et arbore un sens très terre à terre. C'est une variante originale des histoires ayant pour thème la peur

Deuxième conte - La finta nonna (La fausse grand-mére)

L'héroïne est une fillette qui ressemble tout à fait au célèbre "Chaperon rouge", mais contrairement à celui-ci, la fillette démontre un très grand sens de la débrouillardise en démasquant l'ogresse qui a pris la place de la grand-mère en lui échappant par ruse...

Troisième conte - Corpo-senza-l'anima (Corps-et-pas-d'âme)

Conte le plus long et le plus diversifié des cinqs. Celui-ci est une sorte de bref récit initiatique dans lequel un jeune garçon devient adolescent puis adulte grâces aux différentes épreuves qu'il traverse et surmonte victorieusement, aidé par des animaux qui le remercient de son attitude courageuse et approprié:e.

La deuxième partie fait intervenir une princesse prisonnière d'un ogre, qui elle aussi se révèle être pleine d'initiatives judicieuses. Le conte se termine bien évidemment par un mariage.

Quatrième conte - Gallo cristallo (Coq mastoc)

Très ludique, ce conte ne comprenant que des animaux, est construit de manière musicale avec beaucoup de répétitions du genre ritournelle. Là aussi, l'esprit malin du chardonneret, le plus petit des animaux présents, permet de l'emporter contre le méchant loup.

Cinquième conte - Il principe che sposò una rana (Le prince qui épouse une grenouille)

Mélange entre mondes animal et humain, ce conte fait partie des récits qui transforment ce qui initialement paraissait laid, repoussant et sot en son contraire.